Les acouphènes pulsatiles

CoeurLes acouphènes pulsatiles sont des acouphènes qui sont perçus avec un rythme régulier, comme des battements, et ils sont très souvent en synchronisation avec les battements du coeur (le pouls). Les personnes ont souvent l’impression qu’elles ont un problème cardiaque car elles entendent les battements de leur coeur, comme lorsque l’on fait de l’exercice physique, mais ceci en permanence.

Ces bourdonnements d’oreille sont rares et leur origine est en général mal connue, ce qui ne permet pas de les traiter efficacement dans la plupart des cas. Les acouphènes pulsatiles dont on connait l’origine sont plus faciles à soigner. Parce qu’il est étroitement lié à la circulation sanguine, ce type d’acouphènes doit être soigné par un médecin spécialiste du système circulatoire, un angiologue-phlébologue.

 

Les causes des acouphènes pulsatiles:

Les causes des acouphènes pulsatiles sont très diverses et ils sont généralement provoqués par des maladies générales : hypertension artérielle, hypertension intracrânienne, athérosclérose, souffle au coeur… Lorsque la maladie dans son ensemble est efficacement traitée, les acouphènes pulsatiles qui y sont liés disparaissent. Ils peuvent également être causés par une infection de l’oreille moyenne, une béance de la trompe d’Eustache, un petit organe de l’oreille interne (les patients entendent alors comme acouphènes le bruit de leur propre respiration), des spasmes de l’oreille moyenne ou de la gorge, otospongiose (production élevée et anormale d’os autour d’un des osselets de l’oreille), maladie de Paget, hyperthyroïdie…

Dans des cas rares, les acouphènes pulsatiles sont dus à des anomalies de l’anatomie : des anévrismes, des déchirures sur une artère, des thromboses (lorsqu’une veine se bouche par un caillot), ou même une tumeur sur un vaisseau et qui se développe près de l’oreille interne.

Les causes des acouphènes pulsatiles sont donc très variées et nécessitent une prise en charge médicale approfondie pour cibler définitivement la cause et pouvoir le traiter. C’est un diagnostic difficile, et il faut généralement du temps aux spécialistes avant qu’ils puissent poser un diagnostic.

 

D’où vient la perception de ces bourdonnements d’oreille:

La perception de ces bourdonnements d’oreille se fait selon deux mécanismes : les modifications du flux sanguin, d’une part, qui peuvent être liés à une maladie ou une activité physique, et une conscience accrue du flux sanguin, d’autre part, qui peut être liée à de l’anxiété ou du stress. Enfin, lors d’une otite séreuse (écoulement clair et non visqueux par le conduit auditif) ou d’une perforation du tympan, les bruits perçus de l’extérieur ne masquent plus les bruits internes à l’organisme : on entend alors des bourdonnements d’oreille reflétant les bruits du corps, comme l’on entendrait les bruits de la circulation dans la rue.

 

Que faire contre les acouphènes pulsatile:

Si l’on est victime d’acouphènes pulsatiles, la première démarche est d’aller consulter rapidement un médecin car ce phénomène doit être impérativement exploré. Votre médecin généraliste peut, en appliquant son stéthoscope sur votre oreille, repérer lui aussi l’acouphène et l’entendre (on appelle cela un acouphène objectif), et ainsi vous indiquer vers un spécialiste de l’oreille. Les examens classiques de l’exploration d’un acouphène pulsatile comportent l’examen du réflexe stapédien, dont un muscles des osselets de l’oreille moyenne, le muscle l’étrier, est responsable. Le réflexe stapédien permet de diminuer les sont parasites ou trop forts : c’est pourquoi, quand ce réflexe est endommagé, qu’on peut entendre des bourdonnements d’oreille en corrélation avec les bruits du corps et de la circulation sanguine.

L’ORL (oto-rhino-laryngologiste) pourra également prescrire des examens d’imagerie comme une échographie doppler qui permet de visualiser les flux sanguins dans le corps. Il pourra également prescrire une angiographie, une IRM, une artériographie… La détermination de l’origine de l’acouphène est très importante pour pouvoir mettre en place un traitement approprié, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à approfondir et effectuer tous ces examens. La plupart du temps, puisque ces acouphènes sont généralement liés à une anomalie anatomique ou un défaut dans la circulation, la chirurgie permettra de supprimer définitivement l’acouphène en corrigeant ce défaut.

Un acouphène pulsatile est handicapant pour la vie de tous les jours et est plus difficile à occulter qu’un acouphène classique.

This entry was posted in Sort d'acouphènes, Traitements des acouphènes. Bookmark the permalink.

3 Responses to Les acouphènes pulsatiles

  1. Francois Agenet says:

    C’est le site que Patricia m’a envoyé. Elle a encore des pulsations incessantes dans l’oreille (et a eu mal de tête). Elle pense que c’est ces acouphènes pulsatiles dont elle souffre.
    Faudrait en effet qu’elle consulte car l’arbre peut cacher la forêt.
    Bisous,
    EVA

  2. Swinnen says:

    Bonjour,
    Je souffre, depuis décembre 2011, d’un accouphène pulsatile. Un scan de mes oreilles internes n’a rien revelè, les medicaments nocergoline et extovil ne donnent pas l’effet désiré. Bientôt je passe un IRM. J’éspère qu’on trouve quelque chose parce que ça me rends dingue ! Entendre son coeur battre 24/24h comme un sifflement dans l’arrière-crâne me rends folle: j’ai déjà essayé de me tuer 2 fois, je suis dépressive, surtout parce qu’il y a personne qui prend mon problème au serieux.
    Je ne le souhaits pas à mon pire ennemi, tellement c’est invivable.
    Le docteur ORL m’a conseillé un appareille auditif avec un bruit blanc, mais j’ai mes doutes sur l’efficasité. En plus, il faut compter le prix autour 1000 euros dont la caisse maladie et le mutuelle complementaire rembourse ensemble que 300 euros. Donc impayable pour moi.
    Merci pour votre article. Vous me donnez d’espoir.
    Lisette

    • admin says:

      Bonjour Lisette,

      comme tu le dis toi-même, cet acouphènes pulsatile te rend folle. Ca doit être vraiment fatiguant d’entendre son coeur constamment. En fait, ca t’enerve de l’entendre et plus cela t’enerve plus tu l’entends. Un cercle vicieux…

      As-tu pensé aux cours de méditation voir d’hypnose pour accepter cet acouphène et ne tout simplement plus l’entendre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>